« Bernard Kouchner : « nos aînés représentent une chance de développement » | Accueil | Vive le chocolat noir ! »

Fréquentation record sur le blog de "Une vie en plus" !

Bonne année aux lecteurs d' "Une vie en plus" et aux visiteurs du blog ! Merci pour votre fidélité et vos commentaires toujours pertinents. Grâce à vous, le livre est depuis quelque semaines parmi les premiers du palmarès des "best sellers" du Nouvel Observateur et de l'Express, notamment.

Voici un tableau récapitulatif à la fin de l'année 2005, donnant les pics de fréquentation du blog, suite à des événements ou émissions de radio auxquels certains d'entre nous ont participé. Le livre était présent en librairie le 15 octobre 2005, mais le blog avait été ouvert quelque jours avant.

On remarquera l'impact quasi instantané des grandes chaînes de radio sur la fréquentation (Europe 1, RTL, France Inter, RMC...) et l'absence totale d'émissions de télévision sur un sujet qui concerne pourtant la France de demain !

Voir le tableau des fréquentations 

janvier 5, 2006 | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341cb9d253ef00d8346a894753ef

Listed below are links to weblogs that reference Fréquentation record sur le blog de "Une vie en plus" !:

Commentaires

Bonjour,
malgrè l'expansion de l'information à l'heure actuelle, je viens d'apprendre l'existence du livre Une vie en plus, qui m'intèresse particulièrement parce que j'ai publiè au Chili, en 2004, un essai sur le troisième âge, dont le titre en espagnol El tiempo de nuestra dicha (Le temps de notre bonheur), est inspirè sur un vers de Jorge Luis Borges.
Toutes les publications sur la vieillesse sont très importantes pour moi, car apres ma retraite en 2000, je me suis consacrèe a faire des recherches sur cette derniere etape de la vie et j'ai pu m'apercevoir que le vieillissement de la population devient progressivement un problème d'envergure.
Si dans les pays industrialisès les problèmes causès par la vieillesse semblent être rèsolus, dès notre perspective, en grand partie, vous pouvez imaginer la dimension qu'ils prennent dans notre rèalitè de pays sous developpès. J'aimerais pouvoir lire cette publication (je vous propose interchanger ces deux livres), convaincue que l'apport de trois auteurs devient très enrichissant en analysant un sujet qui exige une vision holistique.
Quand j'aurai lu ce livre, je me permettrai d'autres commentaires.
En tout cas, toutes mes fèlicitations pour vous approcher à un problème qui peut prendre des dimensions inattendues.
Le francais est ma deuxième langue, excusez mes erreurs!
Cordialement,
Ileana Cabrera de Hagel
Acadèmicienne
Pontificia Universidad Catòlica de Chile

Rédigé par : Ileana Cabrera de Hagel | 11 jan 2006 15:03:36

Bonjour Messieurs,

J'ai écouté votre interview sur Europe le 10 mai mais comme j'étais en déplacement, je n'ai pu réagir plus tôt. Cela m'a donné envie de lire votre ouvrage. Je l'ai acheté mais je ne l'ai pas encore lu!

Voici mes réactions qui concernent la partie traitée par Monsieur de Closets:

Je suis issu d'une famille de marins-pêcheurs et j'ai vu mon grand-père, mes oncles et mes cousins arriver à la retraite à l'âge de 55 ans usés et "cassés" par la vie rude qu'ils ont menée, embarqués la plupart dès l'âge de 14 ans. Certains ont même été réformés avant 50 ans. Allez donc leur leur dire qu'il est scandaleux de partir si jeune à la retraite! Je dis cela sans aucune animosité mais je conseille à M de Closets d'embarquer 15 jours ou un mois à la grand pêche ou à la pêche au large ( pas en été!!) pour se rendre compte de la dûreté du métier.

En ce qui me concerne, j'ai commencé à naviguer à 17 ans. 10 ans après, j'ai opté pour un statut militaire avec principalement des activités opérationnelles et des déménagements tous les 3 ou 4 ans. A 56 ans, je viens de prendre ma retraite et je n'ai aucun remord! Comme beaucoup de jeunes retraités, je m'active dans des activités bénévoles (alphabétisation de jeunes en difficulté notamment). Je ne passe pas mon temps à voyager sur le dos de mes enfants mais au contraire, j'essaie de leur entretenir un patrimoine difficilement acquis.
De plus, ils sont ravis d'avoir un père enfin disponible qui peut les aider à s'installer!
Je vois autour de moi des retaités dévoués qui en font beaucoup plus que moi et je me dis que si la France tient encore debout c'est peut-être en partie grâce à l'altruisme de ces gens qui se dévouent sans compter et sans arrière-pensée politique ou autre. Seulement le souci de se rendre utile. Cela , je pense que vous n'en parlez pas assez. Les propos que j'ai retenus, au contraire, ne feraient qu'alimenter les conflits de génération.
Il serait bon de préciser également que - dans leur grande majorité - les gens qui partent tôt à la retraite ont eu une vie plus usante que les administratifs ou travailleurs sédentaires qui ont fait toute leur carrière à l'ombre de leur clocher.
J'en connais de ceux-là qui m'envient mais qui n'auraient jamais accepté de vivre en "nomades" toute leur vie.

Peut-être aurais-je d'autres remarques à vous adresser lorsque j'aurai lu votre ouvrage? Je conçois que le paiement des retraites est un problème crucial mais depuis longtemps n'aurait-on pas dû envisager un nouveau système de financement, il y a tellement de gaspillage par ailleurs?
Bien cordialement
JP Léger

Rédigé par : LEGER Jean-Paul | 17 mai 2006 18:08:42

bonjour
j'ai le projet en tant que responsable sur la bretagne pour la Mondiale d'organiser une réunion pour nos clients,partenaires (experts comptables,centre de gestion , groupements professionnels ,CCI ,CJD...)avec notre association AMPHITEA.
j'aimerai que le thème soit "une vie en plus" comment l'organiser ?
Serait'il possible pour une réunion de 300 a 400 professionnels femmes et hommes d'avoir la présence de l'un des auteurs ? Pouvez vous me contacter a ce sujet ,ce qui me permettra de motiver ma demande
je vous remercie par avance

Rédigé par : RAFFI jean-jacques | 22 mar 2007 13:26:29

Poster un commentaire