« Découverte récente d’une protéine anti-âge : Klotho | Accueil | Age de la retraite et espérance de vie des français : Que disent les politiques ? »

Le rébus de la longévité

Dans le livre, répondant à une question de Dominique Simonnet sur les fruits et la santé, p 47, je cite un dicton célèbre dans les pays anglo-saxons "An apple a day keeps the doctor away" (une pomme par jour et pas besoin du médecin)

Un lecteur attentif, Etienne Pommel, nous a fait parvenir cet intéressant rébus figurant sur une assiette de Gien du début du siècle et reprennant un autre dicton, cette fois relié à l'importance d'une petite quantité de vin rouge pour la santé.

Rebus_2

décembre 1, 2005 | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341cb9d253ef00d8349a003f69e2

Listed below are links to weblogs that reference Le rébus de la longévité:

Commentaires

super site pour des quinquas :bravo continuez a editer de pareils recueils c'est génial & passionnant à la fois !
vous devriez nous écrire un recueil sur les bienfaits des bains (pris toute l'année ) en eau de mer.
je nage toute l'année à socoa mais j'ignore complétement les effets de l' hipotermie ! pouvez-vous m'en glisser deux mots
merci au plaisir de vous lire
jean rené gacherieu

Rédigé par : gacherieu | 4 déc 2005 12:14:57

D’accord on peut espérer vivre jusqu’à 130, 160 ans même.
j’ai 60 ans : il me reste quelques années à vivre.
Ça tombe bien, j’ai encore 2 ou 3 choses à faire, ça me laisse un peu de temps.
MAIS !?
En 2075 et en 2015 quelle vie sera possible sur terre ?
Lorsque tout le CO2 emmagasiné dans les énergies fossiles aura été libéré ?

D’accord avec la science, la technologie et le progrès on pourra aller coloniser Mars ou Vénus,
Pour quitter le terre pourrie.
Mais il faut ouvrir les yeux : le progrès continue à tuer la planète terre.

Et si je veux entretenir ma santé physique et mentale pour vivre jusqu’à 130 ans,
Je vais le faire en évitant de m’empoisonner avec les produits chimiques,
y compris ceux contenus dans les médicaments.
En m’appuyant sur les récentes découvertes scientifiques
(mais bien sûr pas les OGM pour plus de désherbant),
Je vais m’appliquer à vivre avec ce que la nature peut me donner :

Pour la production d’une alimentation saine, les rendements les plus élevés sont obtenus par les techniques en œuvre dans les forêts : le compostage. (déchets verts, déchets alimentaires, déjections animales et humaines … c’est fou ce qu’on peut composter : plus besoin d’engrais chimiques ni de pesticides)
Les maisons les plus saines les plus économes en énergie et les plus durables sont celles construites avec des matériaux naturels : terre et végétaux.
L’énergie dont j’ai besoin maintenant en tant que retraité (et même si je continue à avoir une petite activité de production) peut m’être fournie presque gratuitement par la nature (soleil et vent).

Avec ce mode de vie, je pense que je n’aurai pas de mal à dépasser les 130 ans, à moi les 160.
Dommage pour ceux qui auront à supporter mes élucubrations !..

Rédigé par : COTTINEAU | 18 déc 2005 21:52:08

Poster un commentaire