« Le rébus de la longévité | Accueil | Démographie et longévité : un livre remarquable. »

Age de la retraite et espérance de vie des français : Que disent les politiques ?

On assiste actuellement à de nombreux débats publics dans les pays européens sur le relèvement de l'âge de la retraite. Plusieurs d'entre eux se sont lancés dans des reformes destinées à résoudre les problèmes posés par l'allongement de la durée de vie et la faillite des systèmes actuels de retraites. Ce grand sujet est largement évoqué dans « Une vie en plus » (voir notamment François de Closets « Les deux fées », « La bombe longévité » et « Le travail en plus » p.153 à 201).

La France est pour le moment absente de ce grand débat citoyen, alors que l'Allemagne, l'Espagne et la Grande Bretagne prennent des dispositions pour repousser de 65 à 67 ans l'âge légal de départ à la retraite, comme le préconise le rapport Turner pour le Royaume-Uni.

On sait pourtant que pour favoriser la croissance et remédier aux problèmes de financement du système de protection sociale, les pouvoirs publics français, comme leurs homologues européens, veulent augmenter les taux d'emploi des seniors. Promouvoir le vieillissement actif est aussi un des objectifs de la stratégie européenne pour l'emploi définie à l'horizon 2010 par le Conseil européen de Lisbonne, en 2000. Le Conseil de Stockholm, en 2001, a fixé à 50 % la proportion des 55-64 ans qui devraient être alors en emploi dans l'Union européenne. Celui de Barcelone, en 2002, a prévu que l'âge moyen de sortie de l'activité soit relevé de cinq ans.

Or en France, la proportion de seniors exerçant une activité professionnelle est plus faible que dans la plupart des autres pays européens : environ 35 % seulement des 55-64 ans occupent actuellement un emploi (contre 70% en Suède), soit près de 5 points de moins que la moyenne de l'Union, loin de l’objectif moyen européen.

Comme nous le proposons dans notre livre, il est grand temps qu’un débat médiatisé s’instaure sur les enjeux économiques, politiques et sociaux de la « bombe longévité ».

Il faut espérer que les politiques français entendront tous ceux qui le réclament depuis plusieurs années.

Extraits de « Une vie en plus », p.204 :

« Si la longévité se démocratise, les tensions qui commencent à fissurer notre société n’en seront que plus fortes. (…) Les nouvelles découvertes déboucheront sur des applications dont la mise en œuvre sera de plus en plus probable. Les chercheurs ne vont pas s’arrêter de travailler sur ce sujet. Bien au contraire : il se présente comme un des grands enjeux de la biologie du 21ème siècle. La longévité deviendra donc une donnée incontournable pour l’humanité. C’est pourquoi il est grand temps, (…) d’ouvrir en France, et bien sûr dans toute l’Europe, un vaste débat public largement médiatisé, sur ses enjeux économiques, politiques et sociaux. »

Voici des articles récents ainsi que deux intéressants rapports, l’un public, l’autre privé, qui font le point de la situation :

Madrid propose une vaste réforme du système de retraites
Désireux de renforcer le rapport entre cotisations et prestations sociales, le gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero propose de reculer l'âge de la retraite et de pénaliser les départs anticipés. Les Echos, 01/12/05
http://www.lesechos.fr/

Le report de l'âge de la retraite est envisagé dans d'autres pays européens
Les Echos, 01/12/05
http://www.lesechos.fr/

Espagne, Allemagne et Royaume-Uni veulent retarder l'âge de la retraite au-delà de 65 ans
Le Monde.fr, 19-11-05
http://www.lemonde.fr/

Rapports :

Accroître l'emploi des seniors : entre volontés et difficultés.
Synthèse actualisée d'un ouvrage collectif coordonné par F. Lerais et P. Marioni : « Dossier Âge et Emploi : synthèse des principales données sur l'emploi des seniors », Document d’études n°82, Dares (2004)
http://www.travail.gouv.fr/

Du temps des “Vieux”au “Power Age” : la mutation des Seniors des années 2000.
L’Observatoire Sodexho de la Qualité de Vie au Quotidien
http://www.sodexho.com/

décembre 5, 2005 | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341cb9d253ef00d83465700753ef

Listed below are links to weblogs that reference Age de la retraite et espérance de vie des français : Que disent les politiques ?:

Commentaires

Je n'ai pas encore lu votre livre (je vais m'empresser de le faire), mais je connais vos oeuvres et je suis un lecteur assidu de Psychologies.Je pratique vos conseils (alimentation, spoert, etc.). Nous allons vieillir plus, soit, mais "l'épidémie cancer" tue de plus en plus et j'ai cru comprendre que toutes les causes n'étaient pas identifiées.N'y a t'il pas contradiction ?

Rédigé par : Frétille | 9 déc 2005 07:57:52

Je viens d'entendre sur France Inter dans l'émission Café Bazarre un interlocuteur dire entre autre excellents conseils qu'on pouvait boire jusqu'à 2 à 3 verres de vin par jour et je suis oûtrée ! C'est faux et c'est un encouragement à l'alcoolisme ! Je souhaiterais un démenti public pour dire que 1/2 verre de temps à autre est largement suffisant pour profiter des "bienfaits" du vin !

Rédigé par : Chambers Monique | 9 déc 2005 11:33:05

bonjour !
j'ai bien aimé l'émission de ce matin. J'aurais aimé que vous abordiez le thème de Big Brother et du rôle de la CNIL et de son avis consultatif sans réel pouvoir coercitif.
salutations !
Ambroise

Rédigé par : AMBROISE | 9 déc 2005 23:31:44

Merci pour vos commentaires sur l'émission de France Inter. Vous en saurez beaucoup plus sur "Big Brother" et le rôle de la CNIL en visitant notre nouvelle exposition à la Cité des Sciences : "Biométrie, le corps identité". Elle vient d'ouvrir et a déjà beaucoup de succès.

Rédigé par : Joël de Rosnay | 11 déc 2005 15:26:16

Réponse à Frétille : Il n’y a pas contradiction. Je ne pense pas qu’on puisse parler comme vous le faites « d’épidémie de cancers ». Il y a certes, une fréquence plus élevée de certains types de cancers (bronches - à cause de la cigarette, surtout chez les femmes -, sein, prostate..) mais une réduction d’autres formes. Les chercheurs s’accordent à penser que les origines des principaux cancers sont « multifactorielles » C'est-à-dire liées à la fois, à des aspects génétiques, au mode de vie, à l’environnement. On pourrait donc les prévenir, par une alimentation plus équilibrée, la réduction du stress oxydatif, de l’inflammation, d’une prise excessive de médicaments, par la pratique de l’exercice physique et l’élimination à la source de molécules toxiques présentes dans notre environnement. De grands efforts sont faits en ce sens. Nous avons voulu montrer dans notre livre, que chacun d’entre nous pouvait faire quelque chose pour sa santé et sa qualité de vie de « sénior » grâce à la prévention. Ne l’oublions pas : la prévention n’est pas la « privation », mais une forme de plaisir à se faire du bien !

Rédigé par : Joël de Rosnay | 11 déc 2005 16:15:49

Bonjour,

Je vous ai entendu sur France inter préconiser l'usage du blue tooth pour éviter de porter le téléphone mobile à l'oreille.
Mais le blue tooth ne communique-t-il pas avec le téléphone par ondes radios ? N'est-il pas nocif de conserver cet émetteur-récepteur radio vissé à l'oreille ?

Merci de votre réponse.

Antonio COSTA,
apiculteur spécialisé dans la production de gelée royale bio en forêt de Brocéliande
La Landriais
56910
CARENTOIR

Rédigé par : Antonio COSTA | 11 déc 2005 18:37:16

Pourriez vous me faire parvenir l'adresse postale où je puisse commanderle produit anti vieillissement du nom de JUVENON

merci

Rédigé par : denis ROGARD | 12 déc 2005 18:37:23

En réponse à Antonio COSTA, le rayonnement électromagnétique, dans la norme BlueTooth actuelle, a une puissance de 10 mW (soit 0,01 W).

Le lien suivant, sur le site de l'OMS, donne une fourchette allant de 0,2 à 0,6W pour les téléphones mobiles :
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr/

Donc avec une oreillette Blue-Tooth, la puissance du rayonnement est de 20 à 60 fois inférieure à celle du téléphone maintenu à côté de l'oreille.

Du reste, on peut aussi utiliser une oreillette avec un fil.

Rédigé par : Grégoire COLBERT | 6 mar 2006 12:00:22

Je cherche un livre ou guide le plus descriptif, ou élaboré dans le domaine de la nutrition pour une vie toujours meilleure, plus saine et, peut-on espérer, plus longue, et ce, fondée plutôt sur ce que l'on mange, ou devrait manger ... de naturel!
Par exemple, quels sont les aliments les mieux cotés pour le cerveau, le coeur, les artères, etc..
Merci de bien vouloir me répondre à mon adresse e-mail.
Sincrement,
André Naeyaert

Rédigé par : André Naeyaert | 10 mai 2006 23:22:43

Bonjour,
quel sera l interet de vivre plus vieux si des problemes handicapants comme la d l m a ne sont pas resolus ou en est la recherche, peut on esperer dans les années qui viennent esperer mourir en bonne santé, comme le préconise le pr Debré
salutations et merci de votre reponse

Rédigé par : ROUX | 16 juin 2007 20:03:39

La vie farcie d'espérance mathématique

Le racialo-hygiénisme a trouvé une nouvelle raison d'espérer: l'espérance de vie. On vit en moyenne plus longtemps, c'est un fait. Cette constatation vaut peu ou prou pour tous les capitalismes dit riches ou développés, mais pas seulement. C'est le cas aussi des capitalismes dits émergents. Mais cet indicateur ne fait que dire l'amélioration générale des conditions d'existence dans le cadre du mode de production capitaliste. L'idiot gouvernemental n'en revient pas, son système marche! Il a des effets positifs sur la vie du plus grand nombre. En révolutionnant le travail, la vieille bourgeoisie a bel et bien bouleversé les conditions de vie des hommes dans leur ensemble. Et donc, jusque là, ça va, le crétin de ministère se sent un brin marxiste. D'ailleurs au premier mai, il achète son muguet, fleurissant ainsi de son vivant le vide futur qu'il représente. En attendant ce fonds de retraite garantie qui ne peut manquer de venir lorsque la vie se retire, c'est en marxiste excentrique qu'il caresse des yeux l'envolée de la courbe, objet de son espérance particulière. Grâce au progrès médical, immédiatement mis au placard dès lors qu'il est question du « trou de la sécu », quasi-bombe social-terroriste, « nous » vivrons jusqu'à 103 ans, à la fin du siècle, nous claironne l'illuminé français. Cet enthousiasme pluriel n'est que le fruit sentimental d'une projection mathématique qui oublie qu'elle n'est qu'une image. Des données contraires indiquent un renversement possible de tendance, en la matière. L'espérance de vie non seulement diminue dans l'ex-union soviétique, reconvertie au social-libéralisme le plus autoritaire, mais des études américaines montrent qu'elle recule dans un certain nombre de comtés américains dits « défavorisés » ou « obèses ». S'ils étaient logiques avec eux-mêmes, les idéologues de la civilisation capitaliste ne devraient pas au monter au créneau pour se défendre de pareils résultats, mais au contraire dire que la vie est comme ça, avec des hauts et des bas, on n'y peut rien. Leur devise, après tout, n'est-elle pas: rien n'est jamais acquis à l'homme qui vit sous le signe de la liberté la plus libre depuis que l'humanité existe?
Si l'espérance de vie devient l'espoir des idéologues et politiciens capitalistes, c'est qu'ils la mesurent en nombre d'années de travail, supplémentaires. Ce calcul est selon le + + débile, en vogue de la chinoiserie étatique. Car chacun devrait savoir -l'ignorance n'est pas un argument, en tous cas, pas pour nous qui professons la dictature du prolétariat sur toutes les classes capitalistes- que l'espérance de vie augmente avec l'âge. Si entre 60 et 70 ans une majorité d'hommes effectuant des métiers dits pénibles disparaît, c'est autant d'années de gagner pour les amateurs de métiers dits complexes, intellectuellement stimulants, riches sur le plan culturel, etc. Mais là-dessus, l'avorté du budget national, la boucle. Ses dossiers sont toujours à demi-mot. Il préfère jouer les pédagogues: on va pas faire payer nos jeunes, tout de même! Cet homme de terrain adhère tellement au plancher des vaches que lorsqu'il s'exprime, on dirait que c'est son cul qui parle. Le débat public est empesté des déjections de ses ruminations sentimentalo-réactionnaires. On dirait une version satanique de la Marseillaise: à moi enfants et petits-enfants de la patrie, égorgeons les salauds de vieux-français, qu'un sang égoïste et sordide glougloute doux à nos oreilles. Mais nous nous moquons, nous, du sort des rejetons des classes capitalistes, excepté s'ils se rangent à nos côtés, montrant par là, l'humanité qui est en eux. Nous avons d'abord à nous préoccuper de nos propres enfants malmenés par la civilisation capitaliste. Faut-il faire la liste de tous les crimes dont ils sont l'objet quotidiennement? Car ce ne sont pas là menaces fantasmatiques, mais souffrances réelles, la fontaine de jouvence de l'état capitaliste. Demain, promis, juré, craché, il ressuscitera les morts: Le ridicule ne tue pas, dommage! Il nous débarrasserait des héritiers des races fascistes européennes et des ruminations idéologiques sur la puissance anatomique de la beauté machinale qui va vite. Les défenseurs des valeurs prétendument chrétiennes sont en fait les adorateurs les plus crasses d'un matérialisme ravalé au niveau d'une forme moderne d'anthropophagie: l'ingestion de matériel humain à des fins productives. Quant à l'espérance de vie, idéalisation de la vie par le travail humain et non vulgaire résultat médical, elle ne devient pour eux digne de considération que lorsqu'elle leur permet de faire en sorte que le capitalisme survive!

Rédigé par : Valentini | 2 déc 2008 11:15:40

Poster un commentaire